Kenza:"J’avais besoin de sortir du Maroc, de vivre une nouvelle expérience loin du confort habituel"

Quel est votre parcours depuis le bac jusqu’à aujourd’hui ?
Une fois le bac obtenu, je suis venue à Montréal, mon inscription à HEC Montréal était déjà faite. J’y ai donc étudié pendant 4 ans (incluant une année préparatoire) pour avoir mon diplôme universitaire dont l’appellation Nord Américaine est « Baccalauréat / Bachelor » avec une spécialisation en Marketing. Lors des mon parcours j’ai travaillé à temps partiel afin d’acquérir une petite expérience de travail en vente.

J’ai décidé de clore mon diplôme universitaire par un stage d’une durée de 5 mois en marketing au sein d’une entreprise artistique. J’ai ensuite fait un deuxième stage en marketing des arts auprès d’un gérant d’artiste. C’était un moyen de rester active tout en cherchant un travail permanent à temps plein dans mon domaine. Deux mois plus tard, et après quelques entrevues j’ai trouvé un emploi en marketing dans le domaine de l’importation et de la distribution de produits de presse (magazines, journaux … ). Mon premier poste était temporaire en tant qu’assistante de chef de produit dans le département des abonnements. Mon second, et actuel, poste au sein de la même entreprise était en tant que chef de produit dans le département ventes et Marketing.

Pourquoi avoir choisi cette ville et ce pays ?
Montréal / Canada a été mon premier choix. J’avais eu l’occasion de visiter assez souvent cette ville puisque ma sœur s’y était installée pour étudier. Ayant beaucoup aimé Montréal et la spontanéité des gens qui y habitent ainsi que le sentiment de sécurité que cette ville me procurait, je me suis vite décidée. J’avais besoin de sortir du Maroc et de vivre une nouvelle expérience loin du confort habituel et de la dépendance des parents.

Comment vous êtes-vous orientés ?
J’ai réfléchi longtemps à ce que je voulais faire avant de choisir ma spécialisation. Les cours de bases dans chaque spécialisation étant obligatoires, ils m’ont permis d’avoir une idée et d’éclairer mon choix. Malgré ma longue hésitation entre Finance, technologies de l’information et Marketing j’ai fini par opter pour le Marketing qui, selon moi, se rapprochait plus de mon côté artistique tout en me permettant d’utiliser le côté mathématique en moi. En second lieu, j’ai pensé au domaine qui était en émergence au Maroc étant donné que mon objectif premier était de choisir un domaine qui était en développement et en demande dans mon pays puisque je compte y retourner un jour.

Avez-vous connu des difficultés particulières ? Si oui, qu’en avez-vous appris ?
Pas particulièrement. L’intégration se fait facilement au Canada les gens sont assez ouverts à connaître d’autre culture. Toutes les ressources nécessaires sont mise en place par l’université afin d’aider les étudiants dans leur choix. En effet, des conseillères d’orientations sont à la disposition des étudiants afin de les aider à faire les choix qui conviennent le mieux à leur profil.

Comment vos années d’étude se sont-elles déroulées ?
En somme je suis très satisfaite du déroulement de mon cursus universitaire qui fut très enrichissant. Avec le programme du tronc commun, tous les étudiants en première année du programme font les mêmes cours obligatoires. Cette étape nous permet de nous familiariser avec tous les domaines et d’avoir des connaissances de bases dans tous les aspects managériaux dans une entreprise (Finance, Comptabilité, Marketing, Gestion des opérations et de la production, RH, Technologie de l’information …). La majorité des cours incluent des études de cas avec des problématiques d’entreprise réelles ce qui nous permet de joindre la théorie à la pratique. Des travaux d’équipes se font avec des mandats qui nous sont présenté par de grandes entreprises : L’Oréal, Bombardier (aéronautique et aérospatial), Astral Média (publicité et communication), et d’autres entreprises moins connues. Ceci rend nos projets plus concrets et motivants, puisque nous présentons nos travaux directement devant ces entreprises en présence de nos profs. Cela nous permet aussi de développer un réseau de contact et un habilité à travailler en groupe. Plusieurs activités sont organisées afin que nous puissions faire du réseautage et assister à des conférences données par de grands dirigeants dans le domaine des affaires. Un grand sentiment de liberté s’est developpé en moi en étudiant dans un système nord américain où l’étudiant dispose d’autant de droit que le professeur et ou la relation est plus basée sur des discussions ouvertes et de la complémentarité. En somme mon apprentissage a été enrichissant et complet selon moi.

Quelles sont les qualités que vous jugez essentielles pour bien vivre dans ce pays et pour réussir dans votre domaine ?
L’ouverture aux autres cultures est l’une des caractéristiques les plus importantes pour bien vivre au Canada. Ce pays étant multiculturel. Il faut donc pour pouvoir percer dans le domaine du travail être prêt à respecter les autres et à ne les juger que sur leurs compétences et non pas sur leurs origines leurs couleurs ou autre… Le bilinguisme aussi est chose importante au Canada malgré que le Québec soit une province Francophone, le fait de parler Anglais représente un grand plus lorsqu’on cherche un emploi, particulièrement dans le domaine du Marketing. Cette caractéristique n’est toutefois pas indispensable, mais est recommandé.

Que conseillerez-vous à un jeune souhaitant suivre votre voie et venir étudier en… ?
Mis à part les caractérisques citées plus haut … se préparer au froid de l’hiver 

SUR NOTRE SITE & PROFITEZ DE NOMBREUX AVANTAGES

Formations

Licence Physiothérapie

Licence - Marrakech,Université Privée de Marrakech

Licence Pro Réseaux/Systèmes

Licence professionnelle - Casablanca,SUPTECHNOLOGY Casablanca

Ingénieur Agro-industrie – Territoires et développement rural

Diplôme d'ingénieur - Marrakech,Université Privée de Marrakech

Développement informatique

Technicien spécialisé - Rabat,IMBT
Afficher toutes les formations

Ecole à la une