Enseignement au Maroc - Enseignement au Maroc L’enseignement supérieur au Maroc comprend l’enseignement supérieur public et l’enseignement sup

2711Jeu2014

Newsletter | Espace Écoles
Retour International Etudiants étrangers Enseignement au Maroc

Enseignement au Maroc

L’enseignement supérieur au Maroc comprend l’enseignement supérieur public et l’enseignement supérieur privé.

L’enseignement supérieur public est assuré dans les universités ainsi que dans les établissements d’enseignement supérieur ne relevant pas des universités. Il offre une multitude de filières, d’options et de spécialités (ingénierie, sciences et techniques, technologie, études médicales et paramédicales, études littéraires, juridiques, économiques, sociales et de gestion, formation pédagogique et professionnelle, etc.…), et prépare pour des diplômes nationaux dans tous les cycles (baccalauréat +1 à baccalauréat + 8 :licence ou équivalent, mastère, doctorat, ingénieur d’état, diplôme universitaire de technologie, diplôme de technicien supérieur/ spécialisé, brevet de technicien supérieur …).

L’enseignement supérieur universitaire

Il est assuré à travers le Royaume par 14 Universités. Conformément à la réforme universitaire mise en œuvre depuis l’année académique 2003/2004, cet enseignement, dont l’architecture pédagogique globale est basée sur le système LMD (Licence-Mastère-Doctorat), est organisé en cycles, filières et modules.

L’année universitaire est composée de 2 semestres comprenant chacun 16 semaines d’enseignement et d’évaluation.

Un semestre est composé généralement de 4 modules.

Une filière est un cursus de formation comprenant un ensemble cohérent de modules pris dans un ou plusieurs champs disciplinaires et ayant pour objectif de faire acquérir à l’étudiant des connaissances, des aptitudes et des compétences.

Une filière de licence comporte 24 modules, celle du mastère comporte 16 modules.

Le module est l’unité fondamentale du système de formation. Il comprend un à quatre éléments de module qui peuvent être enseignés dans une ou plusieurs langues. Un élément de module peut être soit une matière enseignée sous forme de cours théoriques et/ou de travaux dirigés /pratiques, soit une activité pratique consistant en travaux sur le terrain ou projet, soit un stage. Les différents éléments d’un module constituent une unité cohérente. Une activité pratique peut constituer une partie d’un module, un module entier ou plusieurs modules.

Le cycle de Licence comprend 6 semestres (3ans après le baccalauréat). Les 4 premiers semestres sont consacrés au Diplôme d’Etudes Universitaires Générales (DEUG) ou professionnelles (DEUP).

Le cycle du Mastère comprend 4 semestres (2ans après la licence).

Validation et acquisition d’un module

Un module est validé si la note obtenue est supérieure ou égale à 10 sur 20 et si aucune note de l’un des éléments le composant n’est inférieure à une note limite précisée dans le descriptif de ce module. Dans le cycle de licence, un module est acquis soit par validation soit par compensation. Un module est acquis par compensation, si l’étudiant valide le semestre dont fait partie ce module.
Les conditions de réinscription à un module sont fixées par l’université.

Validation des semestres

Un semestre est validé si la moyenne des notes obtenues dans les modules du semestre est au moins égale à 10 sur 20 et si aucune note de l’un de ces modules n’est inférieure à une note limite précisée dans le descriptif de ce module.

Conditions pour l’obtention du diplôme

1- Une filière du cycle de licence est validée si l’une des conditions suivantes est satisfaite :
- Tous les modules de la filière sont validés.
- Tous les semestres sont validés.
Le DEUG/DEUP peut être délivré à la demande des intéressés ayant validé les 4 premiers semestres de la filière de licence.

2- Une filière du cycle du Mastère est validée si tous les modules de la filière sont validés.
Une filière validée donne droit au diplôme correspondant.

L’enseignement supérieur dans les établissements ne relevant pas des universités

Le Maroc a développé une infrastructure importante et diversifiée d’établissements d’enseignement supérieur qui relèvent de différents départements ministériels pour répondre à des besoins spécifiques ou sectoriels et qui participent avec les universités à l’effort national d’accueil et de formation des étudiants , à l’optimisation de l’utilisation des infrastructures et pour la mobilisation des ressources d’encadrement disponibles et à la diversification de l’enseignement supérieur par l’innovation dans les programmes de formation et de recherche.

La durée de formation dans ces établissements est de 1 à 6 ans. Chaque établissement est régi par son propre statut et exerce ses missions dans le cadre de la politique nationale de l’enseignement supérieur.

L’accès à certains établissements d’enseignement supérieur se fait par voie de concours d’admission, de test ou de sélection.

La formation dans les établissements publics d’enseignement supérieur est gratuite. Dans certains cas très limités, l’achat d’un trousseau ou d’un équipement particulier est demandé à l’étudiant.

La formation professionnelle moyenne est assurée par des établissements relevant de certains départements ministériels et prépare pour les titres suivants :
- Le diplôme de technicien : d’une durée de deux ans, cette formation est accessible aux élèves ayant suivi les études de la 3 année secondaire (niveau du baccalauréat).
- Le certificat de qualification : ce cycle est d’une durée de deux ans et est ouvert aux élèves ayant suivi la 4éme année de l’enseignement fondamental.

Seuls parmi les étrangers peuvent être admis à suivre ces deux cycles les résidents de façon permanente au Maroc et, à leurs demandes, les étudiants qui ont suivi avec difficulté et/ou sans succès des études auprès d’établissements publics marocains d’enseignement supérieur.



Facebook