Etudier au Canada

etudier au canada
Tous les ans, plus de 150 000 étudiants venus du monde entier vont étudier au Canada. Au-delà de ce nombre, plusieurs viennent au Canada pour y apprendre le français ou l'anglais.
Les diplômes obtenus au Canada sont reconnus internationalement au même titre que les diplômes délivrés aux États-Unis ou dans le reste des pays du Commonwealth.

L'enseignement

Le Canada a créé un système d'enseignement complet et diversifié dont la qualité est reconnue dans le monde entier.

Les systèmes provinciaux se distinguent les uns des autres par leurs préoccupations régionales particulières et par les caractéristiques de leur patrimoine historique et culturel. Chaque ministère de l'éducation de chaque Province ou Territoire, établit des critères et des programmes d'enseignement et accorde des subventions aux établissements d'enseignement de la Province, en accord avec ses propres priorités.

Etudes générales : un permis d'études n'est généralement pas accordé pour poursuivre des cours qui ne conduisent pas à un diplôme reconnu.

Etudes universitaires : excepté un petit nombre d'établissements spécialisés, toutes les universités offrent un programme de 1er cycle en sciences humaines ou sociales et sciences physiques et appliquées. Toutefois, les programmes professionnels tels que le droit, l'architecture, l'ingénierie et le journalisme, ainsi que les études de maîtrise et de doctorat ne sont pas offerts partout. Les facultés de médecine ne peuvent accepter qu'un nombre très limité d'étudiants, qu'elles choisissent sur une base d'excellence parmi les nombreux candidats canadiens ou résidents permanents seulement. Un étudiant étranger n'y a habituellement pas accès, sauf pour les études de spécialité. 

Certaines universités exigent des étudiants, en plus du baccalauréat, la réussite à une année d'étude universitaire au Maroc, avant d’être acceptés à l'université au Canada.

Les établissements au Canada

Universités

On trouve dans toutes les provinces du Canada un grand nombre d'universités et de collèges universitaires, en milieu rural comme dans les grands centres urbains. Leurs universités sont réputées mondialement pour la qualité de leur enseignement et de leurs travaux de recherche. Leurs diplômes sont considérés comme équivalents à ceux qui sont décernés par les universités des Etats-Unis et des autres pays du Commonwealth. La plupart des universités canadiennes sont financées en grande partie par le gouvernement et offrent donc un enseignement de qualité, quels que soient leur emplacement et le domaine d'études. Elles jouissent aussi d'une grande autonomie sur le plan didactique.

L'année universitaire débute habituellement en septembre pour se terminer en mai. L'année d'études se divise en semestres ou en trimestres, selon l'université, et certains cours peuvent être suivis l'été. Il n'existe pas d'examen d'entrée normalisé qui soit administré partout au Canada. Chaque université établit ses propres critères d'admissibilité et évalue individuellement le dossier de chaque candidate ou candidat.

Le Canada a deux langues officielles, l'anglais et le français. Les étudiantes et étudiants étrangers peuvent donc choisir de suivre leur programme d'études dans l'une ou l'autre langue. Certaines universités sont bilingues. Il n'est cependant pas nécessaire d'être bilingue pour pouvoir fréquenter une université canadienne.

Collèges universitaires

Les collèges universitaires canadiens offrent une combinaison des traditions universitaires et collégiales, notamment des cours pratiques et théoriques éprouvés, dispensés sur un campus. Comme leur nom l'indique, les collèges universitaires proposent des cours de niveau universitaire ainsi que des programmes menant à l'obtention d'un diplôme ou d'un certificat d'études collégiales. On y trouve un grand choix de cours.

Écoles publiques

De nombreuses écoles publiques canadiennes acceptent maintenant des élèves étrangers. Les écoles publiques sont gérées localement par des conseils scolaires élus. La presque totalité des écoles publiques sont mixtes et ne donnent que des cours de jour. Bon nombre de conseils scolaires offrent un enseignement laïque ou non confessionnel tandis que d'autres se réclament d'une appartenance religieuse. La situation varie toutefois d'une province à l'autre. Les règlements concernant l'admissibilité des élèves étrangers et les droits de scolarité varient d'un district à un autre.

Écoles privées

On trouve dans toutes les provinces des écoles privées qui constituent une option intéressante pour les familles désirant donner à leurs enfants la possibilité d'étudier à l'étranger. Bon nombre de chefs d'entreprises et de personnalités politiques du Canada ont fréquenté des écoles privées reconnues. Toutes les écoles privées doivent être agréées par le ministère de l'éducation de leur province et répondre aux exigences de ce dernier, notamment en ce qui concerne le programme d'études. Certaines écoles privées n'acceptent que des garçons ou que des filles; d'autres sont mixtes. Certaines offrent une pension complète et d'autres, seulement des cours de jour; bon nombre d'écoles offrent les deux possibilités. Certaines écoles privées mettent l'accent sur l'enseignement des valeurs morales ou appliquent des normes d'enseignement rigoureuses.

Collèges d'enseignement professionnel

Les collèges d'enseignement professionnel ou technique sont des écoles privées qui se donnent pour mandat de préparer leurs étudiantes et étudiants au marché du travail par des programmes de courte durée, axés sur l'acquisition de compétences pratiques dans divers champs d'activité. Ces collèges se spécialisent le plus souvent dans des domaines précis comme le commerce, l'informatique et le secrétariat. Bien qu'il s'agisse d'établissements privés, les collèges d'enseignement professionnel sont agréés par le gouvernement de leur province et soumis à une réglementation qui assure la conformité de leurs programmes avec les normes de qualité établies. Ils offrent également des tarifs forts concurrentiels.

Collèges communautaires et instituts de technologie

Typiquement, les programmes d'études collégiales durent deux ou trois ans, ou moins, et comprennent des cours de formation professionnelle axés sur un métier précis ainsi que des cours de connaissances générales. En fait, signalons qu'un bon nombre d'étudiantes et d'étudiants diplômés des universités s'inscrivent à un collège après avoir terminé leurs études afin d'acquérir les connaissances pratiques nécessaires à l'exercice de leur profession. En général, les programmes d'études des collèges sont davantage axés sur la formation professionnelle que ceux des universités; les classes y sont moins nombreuses, certains cours sont offerts hors campus, l'espace occupé par les laboratoires par rapport aux salles de classe y est plus élevé, on y favorise plus souvent un style d'enseignement interactif et les critères d'admissibilité y sont moins stricts. Les programmes liés à l'emploi, y compris les stages d'apprentissage et les programmes d'éducation permanente, proposent souvent différents niveaux d'entrée et des matières très diverses allant des technologies de pointe à la création artistique.

 

Liste de quelques établissements d’enseignement au Canada
- L'Association des universités et collèges du Canada : http://www.aucc.ca/
- UdeM – Université de Montréal : www.umontreal.ca
- UQAM - Université du Québec à Montréal : www.uqam.ca
- Université du Québec à Trois-Rivières : www.uqtr.ca
- McGill University : www.mcgill.ca
- HEC Montréal : www.hec.ca
- Université Laval : www.ulaval.ca
- Université d'Ottawa, Université canadienne : www.uottawa.ca
- Université de Moncton : www.umoncton.ca
- Université du Nouveau Brunswick : www.unb.ca

Inscription et admission

S'inscrire au Canada

Sachez qu’il n’y a aucun examen d’entrée à l’université ou au collège au Canada. Pour l’admission à des programmes de premier cycle, les universités évaluent les relevés de notes de l’école secondaire de l’étudiant.

Pour la plupart des types d’études, les étudiants étrangers devront :
- Avoir réussi l’équivalent d’un programme de niveau secondaire canadien avec des notes élevées
- Faire preuve d’une solide compétence de la pratique de l’anglais (ou du français si les études doivent se dérouler dans cette langue). Les étudiants peuvent être tenus de fournir une preuve de leur compétence linguistique sous la forme d’un test de compétence linguistique (par exemple TOEFL, IELTS, MELAB).

Visa et carte de séjour

Le permis d'études

Pour étudier au Canada, vous pourriez avoir besoin d’un permis d’études ou d’un visa de résidence temporaire, mais ce n’est pas toujours le cas.

Avant de pouvoir faire une demande de permis d’études, vous devez avoir été accepté par une école, une université ou un collège reconnu au Canada.

Qui peut présenter une demande ?

Pour être admissible
• Vous devez avoir été accepté par une école, un collège, une université ou un autre établissement d’enseignement au Canada;
• Vous êtes tenu de prouver que vous avez assez d’argent pour payer :
o les frais de scolarité;
o les frais de subsistance, pour vous et les membres de votre famille qui vous accompagnent au Canada;
o les frais de transport, pour vous et les membres de votre famille qui vous accompagnent;
• Vous devez être un citoyen respectueux de la loi, sans casier judiciaire, et ne pas présenter de risques pour la sécurité du Canada. Vous aurez peut-être à remettre un certificat de police;
• Vous devez être en bonne santé et disposé à vous soumettre à un examen médical, si besoin est;
• Vous devez convaincre l’agent d’immigration que vous quitterez le Canada quand vous aurez terminé vos études.

Exceptions

Dans certains cas, vous n’aurez pas besoin de permis d’études pour aller à l’école au Canada.
• Si vous souhaitez suivre un cours ou un programme de courte durée Vous n’avez pas besoin de permis d’études si vous envisagez de suivre au Canada un cours ou un programme qui dure six mois ou moins. Vous êtes obligé de terminer celui-ci dans la période pour laquelle vous avez été autorisé à séjourner au Canada.
Même si vous n’avez pas besoin de permis d’études, il est bon d’en demander un avant de venir au Canada. Sinon, au cas où vous décideriez de faire d’autres études lorsque vous aurez achevé votre cours ou programme de courte durée, vous seriez obligé d’en demander un par l’intermédiaire d’un bureau canadien des visas à l’étranger.
• Représentants étrangers au Canada
• Membre des forces armées étrangères

 

Comment présenter une demande du permis d’études

1-Vérifiez quels sont les délais de traitement : vous aurez ainsi une idée du temps qu’il vous faudra pour obtenir votre permis.

2. Obtenez et imprimez la trousse de demande du permis d’études.
La trousse comprend le guide de demande et tous les formulaires que vous devez remplir.

3. Déterminez à quel endroit vous présenterez votre demande.
Vous devez obligatoirement présenter votre demande au bureau des visas du pays ou de la région où vous vivez.

4. Réunissez les documents dont vous avez besoin pour votre demande.
Vous trouverez une liste des documents dont vous avez besoin sur le site du bureau des visas.

5. Vous voulez étudier au Québec.
(Cette étape n’existe que si vous avez choisi le Québec.) Si c’est le cas, vous avez besoin d’un Certificat d’acceptation du Québec ou CAQ. Vous trouverez un lien vers le site Web Immigration-Québec à la section Liens connexes au bas de cette page. Votre école peut aussi vous fournir des renseignements sur les formalités à accomplir pour aller étudier au Québec. Vous devez avoir reçu le CAQ avant de présenter votre demande de permis d’études.

6. Remplissez vos formulaires de demande de permis d’études.
Remplissez les formulaires avec soin et au complet :
• Ecrivez clairement en lettres moulées, à l’encre noire;
• Pour les langues qui n’utilisent pas l’alphabet latin, comme le chinois, l’arabe, le japonais, l’hébreu, celles écrites en caractères cyrilliques, etc., ajoutez les caractères appropriés;
• Répondez à toutes les questions soigneusement, intégralement et fidèlement. Le bureau des visas ne traitera pas les demandes incomplètes, mais il les renverra.

7. Payez le montant exact des frais de traitement.
Il y a des frais à payer pour demander un permis d’études. Consultez le site Web du bureau des visas du pays ou de la région où vous vivez pour obtenir un complément d’information sur les frais, notamment sur le mode de paiement.

8. Contrôlez votre demande.
Assurez-vous que votre demande est complète et que vous y avez joint tous les documents nécessaires. Utilisez la liste de contrôle des documents qui figure dans la trousse de demande. Consultez le site Web du bureau des visas du pays ou de la région où vous vivez, afin de savoir si vous avez besoin de remplir des formulaires ou de fournir des documents supplémentaires.

9. Présentez le formulaire de demande.
Signez et datez le formulaire de demande et n’oubliez pas d’y ajouter le reçu des frais de traitement. Présentez-le au bureau des visas du pays ou de la région où vous vivez.

10. Fournissez les renseignements ou les documents supplémentaires.
Une fois que le bureau des visas a reçu votre demande, il pourrait vous demander davantage de renseignements ou de documents.

 

Après avoir présenté une demande

Votre demande est approuvée

Si votre demande est approuvée, vous recevrez :

Une lettre d’introduction confirmant l’approbation. Ce n’est pas votre permis d’études. Emportez cette lettre avec vous pour la montrer aux agents d’immigration au point d’entrée lors de votre arrivée au Canada;

Un visa de résident temporaire (VRT) si vous êtes originaire de l’un des pays pour lesquels le Canada exige un visa. (Vous trouverez la liste des pays désignés à la section Liens connexes au bas de cette page.) Le VRT sera dans votre passeport. La date d’expiration figurant sur ce visa est la date limite d’entrée au Canada. Il faut que vous arriviez avant que votre VRT expire. Ce visa vous indique aussi si vous pouvez entrer au Canada une fois seulement (visa pour un seul séjour) ou à plusieurs reprises (visa pour séjours multiples).

Votre demande n’est pas approuvée

Si votre demande n’est pas approuvée, le bureau des visas vous enverra une lettre exposant les raisons pour lesquelles elle a été refusée.

Arrivée

Quand vous arriverez au Canada, vous serez accueilli par un représentant de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) à un point d’entrée tel qu’un aéroport. L’ASFC est responsable des activités aux frontières et aux points d’entrée du Canada. Vous trouverez davantage d’informations sur l’ASFC à la section Liens connexes au bas de cette page.

Les documents qui vous seront demandés

L’agent de l’ASFC demandera à voir vos documents de voyage quand vous arriverez au Canada. Ne les placez surtout pas dans vos bagages, mais prenez-les avec vous. Cela permettra d’accélérer votre entrée au Canada.

Vous devez être prêt à montrer les documents suivants :

• Un passeport ou un document de voyage en cours de validité;
• La lettre d’introduction du bureau des visas, que vous avez reçue quand votre permis d’études a été approuvé (Cette lettre contient le numéro de référence de votre permis. L’agent aura besoin de cette lettre pour vous délivrer votre permis d’études.);
• Un visa de résident temporaire en cours de validité (s’il est exigé);
• Une copie de la lettre d’acceptation de l’école à laquelle vous êtes autorisé à étudier;
• La preuve que vous avez assez d’argent pour assurer votre subsistance pendant votre séjour au Canada;
• Des lettres de référence ou d’autres documents recommandés par le bureau des visas auquel vous avez présenté votre demande.

Prenez avec vous tous ces documents et autres papiers de valeur, ainsi que l’argent et les chèques de voyage. Ne les mettez surtout pas dans vos bagages enregistrés.

Vous pourriez ne pas être admis au Canada si vous n’aviez pas un des documents ou si certains renseignements figurant sur votre formulaire de demande ou vos lettres de référence étaient faux.

La possession de ces documents ne garantit pas que l’on peut entrer au Canada. On est tenu de démontrer que l’on satisfait à toutes les dispositions de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés et de son règlement avant d’être autorisé à entrer ou à revenir au Canada.

Coût des études

Coût

Le coût des études au Canada comprend les frais de scolarité, le logement, la nourriture, les livres, le matériel et les frais de subsistance. Vous devriez choisir une école en fonction de votre budget. L’institution que vous souhaitez fréquenter sera en mesure de vous fournir des renseignements sur les frais de scolarité, le logement (le cas échéant), les livres et le matériel, et la nourriture (si vous achetez un plan de repas). Vous pouvez également demander à l’institution des renseignements sur ce qu’il en coûte de vivre à la ville où se trouve l'école. Vous devez également prendre en compte que vivre dans une grande ville peut être plus onéreux que vivre dans une ville plus petite.

Bourses

Les bourses sont offertes en nombre limité au Canada, elles couvrent rarement le coût total d’un programme et ne sont pas toujours faciles à trouver. Les bourses destinées aux étudiants étrangers sont disponibles dans quelques institutions canadiennes pour les étudiants aux aptitudes et aux dossiers exceptionnels. La somme octroyée varie d’une institution à l’autre et couvre habituellement une portion seulement des dépenses d’études et des frais de subsistance. Le guide / annuaire du programme de chaque université au Canada comprend une liste complète et détaillée des bourses offertes. En outre, ces renseignements sont habituellement disponibles sur le site Web de l’école. Règle générale, les collèges communautaires et les collèges d’enseignement professionnel, les conseils scolaires et la plupart des écoles privées n’octroient aucune bourse.

Le Canada met à la disposition des étudiants Marocains, désireux de s'inscrire en 3ème cycle, 3 types de bourses :

1-Programme Canadien de Bourses de la Francophonie :
C'est un programme de bourses d'excellence destinée aux candidats des pays en voie de développement francophones qui désirent poursuivre des études de 3ème cycle. Ces candidats doivent justifier d'un excellent dossier académique. Les dossiers sont disponibles aux Centres Irchad Attalib entre du 1er au 30 octobre de chaque année. Cette bourse couvre la totalité des frais de scolarité et de séjour pendant la durée normale des études (2 ans pour la maitrise et 3 à 4 ans pour le doctorat).

2-Bourse d'Exemption des frais de scolarité majorés :
Le gouvernement du Québec offre aux étudiants marocains des bourses d’exemption des frais de scolarité supplémentaires réparties sur 2 sessions Automne et Hiver.
Délai de dépôt de dossier :
- Session d'automne : entre le 20 avril et le 20 mai
- Session d'hiver : entre le 1er octobre et le 30 octobre.

3- Bourses doctorales de l'université de Montréal :
L'université de Montréal offre 20 bourses d’études aux étudiants marocains pour préparer des doctorats à l’Université, Ecole Polytechnique et à l’Ecole des Hautes Etudes Commerciales de Montréal.
Ces bourses couvrent tous les frais de scolarité ainsi que les droits de scolarité supplémentaires, alors que les frais de transport, de séjour et d’assurance sont à la charge des bénéficiaires.
Les dossiers de candidatures doivent être déposés au Service des Bourses et Stages de la DFC avant le 31 Janvier de Chaque année.

Les bourses sont gérées par le Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique -Direction de la Formation des Cadres: 35, avenue Ibn Sina Agdal, Rabat. Tél.: 05 37 68 20 00. Fax: 05 37 77 80 28. Site Web : www.dfc.gov.ma

Vie étudiante

Se loger au Canada

Pour ce qui est du logement, il semblerait que les loyers dans les grandes villes canadiennes sont nettement moins chers que les loyers parisiens. De même, la course au logement est moins effrénée.

En premier lieu, contactez le service étudiant de votre université pour récupérer une chambre étudiante, ou obtenir des informations sur les organismes auxquels s’adresser. Néanmoins, sachez que pour obtenir une chambre en cité universitaire, il est recommandé d’en faire la demande au moment du dépôt de l’inscription à la fac. Une chambre meublée comprenant les repas quotidiens au resto U revient de 3 000 $ (1 800 €) à 7 500 $ (4 500 €) l’année scolaire selon la situation du campus.

Hormis la chambre universitaire, la chambre chez l’habitant est ce qui se fait de mieux et de moins cher. En effet, pour une chambre meublée et des repas quotidiens, le prix varie de 400 (240 €) à 800 $ (480 €) par mois. Attention cependant, l’organisme de placement par lequel vous passerez peut vous demander jusqu’à 200 $ (120 €) de commission.

Enfin, la cohabitation ou la location d’un appartement est une dernière solution, mais pour un prix beaucoup moins intéressant. Entre 250 (150 €) et 700 $ (420 €) pour une colocation, et de 400 (240 €) à 1500 $ (900 €) pour un studio rien qu’à soi.
Il n’en reste pas moins que pour nouer des contacts la solution de la cité U ou de la colocation est la plus sympathique.

Adresses et liens utiles

Contact

Ambassade du Canada :
13, bis, rue Jaâfar-as-Sadik, Agdal, Rabat,
Tél : 05 37 68 74 00
www.rabat.gc.ca
Un accès aux programmes offerts par les universités et collèges par internet, est disponible dans la salle d’attente de l’Ambassade du Canada. Vous y trouverez notamment les détails concernant le contenu des programmes et des cours.

Recherche d’un établissement sur internet
www.cicic.ca

Pour l’obtention du permis d’études :
Service des visas : Ambassade du Canada : 31, rue Hamza, Agdal- Rabat,
Tél: 05 37 68 74 01
Fax: 05 37 68 74 47
E-mail : rabat.immigration@international.gc.ca
www.rabat.gc.ca
www.cic.gc.ca

SUR NOTRE SITE & PROFITEZ DE NOMBREUX AVANTAGES

Formations

Business School - Sciences de la Gestion (Bac+3)+2 option Marketing et Management des Entreprises

Diplôme Bac+3+2 - Casablanca,Institut Polytechnique Privé de Casablanca

Master Sciences de Management – Marketing

Master - Marrakech,Université Privée de Marrakech

Finance - Comptabilité

Licence professionnelle - Casablanca,Université internationale de Casablanca

C.E.S. Marketing & Vente

Certificate - Casablanca,ESCA
Afficher toutes les formations

Ecole à la une