L'Université privée de Fès se penche sur un nouveau projet de recherche

L’Université privée de Fès se penche actuellement sur la mise en place d’un projet de recherche sur la batterie intelligente pour l’électromobilité. Le professeur Rachid Yazami se joindra au projet à travers sa société singapourienne (KVI Pte Ltd) qui détient une dizaine de brevets, et qui se mettra à la disposition du Centre d’excellence sur les batteries.

La Région Fès-Meknès mise sur le développement des batteries intelligentes. C’est ce qui ressort du récent projet annoncé par l’Université privée de Fès (UPF) concernant la création d’un Centre d’excellence sur les batteries (CEB) en 2021. Ce dernier aura pour mission principale la formation par la recherche d’ingénieurs et de doctorants. Le projet UPF@CEB est survenu, suite à une proposition du chercheur scientifique marocain, Rachid Yazami, récemment nommé professeur associé et président du Conseil scientifique de l’Université privée de Fès. En effet, le professeur Yazami se joindra au projet à travers sa société singapourienne (KVI Pte Ltd) qui détient une dizaine de brevets, et qui se mettra à la disposition du CEB@l’UPF. Selon les responsables de l’UPF, «le projet bénéficie de l’appui de certaines instances élues de Fès-Meknès et du Moroccan Technical Center du groupe PSA au Maroc». Ce projet intégrera également le savoir-faire des chercheurs des universités de la Région Fès-Meknès dans le système de gestion des batteries pour l’utiliser dans le développement de la batterie intelligente du futur. Ce nouveau centre dédié à la recherche sur la batterie intelligente pour l’électromobilité aura pour mission, également, d’assurer la conduite d’études, des expertises et des essais sur les batteries pour le compte des partenaires industriels, de mener une recherche de pointe dans le domaine de la batterie intelligente du futur, d’établir des collaborations académiques et industrielles à l’échelle nationale et internationale et d’organiser des événements et des rencontres autour de la thématique des énergies renouvelables.

Qui est Rachid Yazami ?

Né à Fès en 1953, Rachid Yazami est le premier scientifique arabe à découvrir en 1980 l’anode graphite pour les batteries rechargeables au lithium, utilisée actuellement dans les téléphones mobiles et les voitures. Il est le concepteur d’une puce capable de recharger les batteries des smartphones et les véhicules électriques en seulement dix minutes. Il obtient son baccalauréat en sciences mathématiques en 1971 et après une année à l’Université Mohammed V de Rabat, il rejoint Rouen (France) où il intègre les classes préparatoires, avant d’être admis en 1978 à l’Institut polytechnique de Grenoble (INP). Yazami prépare ensuite un doctorat, au Laboratoire d’adsorption et réaction de gaz sur solide (LARGS) associé au CNRS. Il est professeur en Énergétique à Nanyang Technological University (Singapour). Décoré par le roi Mohammed VI du Wissam Al Kafaa Al Fikria en 2014, le Pr Yazami compte à son actif plusieurs dizaines de brevets étendus dans le monde et quelques centaines de publications scientifiques. Il est aussi lauréat en 2014 du prestigieux prix Charles Stark Draper de la National Academy of Engineering (NAE) de Washington, lauréat en 2018 du prix Innovation scientifique et technologique, et titulaire en 2019 du prix Arab Investor Award, dans la catégorie «Green Application».

Source: leseco.ma

 

Publié le : 24/11/2020

Formations

Diplôme d'architecte

Autre diplôme Bac+5 - Fes,UNIVERSITE EUROMED DE FES

Orthophonie

Licence - Casablanca,Université internationale de Casablanca

Master en Ingénierie de la Santé buccale, Biomatériaux (MIS2B)

Master - Rabat,Université Internationale de Rabat

Développement informatique

Technicien spécialisé - Rabat,IMBT

Diplôme d'ingénieur d'état français

Diplôme d'ingénieur - Rabat,ESSTI
Afficher toutes les formations

Ecole à la une