Amzazi insiste sur la réévaluation de la formation professionnelle et ses avantages

Amzazi insiste sur la réévaluation de la formation professionnelle et ses avantages

Saïd Amzazi explique que, dans le contexte de la mondialisation, de nouvelles professions émergent et que d’autres sont en train de disparaître. « Les compétences sont rapidement dépassées compte tenu des exigences de l’entrepreneuriat ». La formation professionnelle, évoquée par le roi dans son discours du 20 août, permet selon le ministre d’« acquérir des compétences directement liées à la réalité économique, plus que d’autres types de formation fiables pour améliorer notre capital humain, en particulier celles nécessitant une plus longue durée dans l’enseignement supérieur ».

Pour le responsable, cette formation représente « un outil efficace permettant aux jeunes d’accéder rapidement à un emploi décent, de mener des activités génératrices de revenus ou de créer leur propre entreprise ». Saïd Amzazi voit un effet double pour le Maroc. « Il s’agit d’intégrer dans le développement économique et social un nombre croissant de jeunes, de plus en plus touchés par le chômage, et le nombre de ceux qui ne sont pas étudiants, travailleurs ou stagiaires s’élève à 2 millions de jeunes. Une main-d’œuvre suffisamment qualifiée pour permettre à notre tissu économique de s’intégrer avec succès à la compétitivité mondiale », présage-t-il.

À cette fin, le ministre MP souligne que la « Feuille de route nationale pour la formation professionnelle et la valorisation des professions accorde une attention particulière aux jeunes en situation de vulnérabilité, en particulier ceux qui ne sont pas travailleurs ou stagiaires, et aux jeunes travaillant dans le secteur informel ». Ces derniers « doivent suivre des programmes de réadaptation et des configurations à court terme », explique le responsable.

Dans cette même interview, faisant écho au discours du roi Mohammed VI l’occasion du 66e anniversaire de la Révolution du roi et du peuple, Saïd Amzazi évoque également les préjugés et l’image d’Épinal qui collent à la formation professionnelle au Maroc. Ceci « pourrait avoir un impact significatif sur notre stratégie si aucune initiative n’est prise dans cette direction ». Le ministre insiste en conséquence sur « le changement des mentalités pour réévaluer la formation professionnelle et ses avantages pour les Marocains ». Il assure que ce sera l’un des objectifs du nouveau système d’orientation scolaire, professionnelle et universitaire.

Notons que dans son discours à la nation, ce 20 août, le roi Mohammed VI a expliqué qu’« obtenir un baccalauréat et entrer à l’université ne saurait être un exploit en soi » et que « les jeunes Marocains doivent également prêter attention à la nécessité d’acquérir une formation et des connaissances leur permettant d’ouvrir des perspectives d’intégration professionnelle concrète ».

Source: hespress.com

Publié le : 22/08/2019
SUR NOTRE SITE & PROFITEZ DE NOMBREUX AVANTAGES

Formations

Master en Journaliste et Communication

Master - Casablanca,ESJC

Automatique Industrielle et Contrôle qualité

Autre diplôme Bac+5 - Marrakech,ISGA Campus Marrakech

Environnement Santé

Master - Casablanca,ESISMP
Afficher toutes les formations

Ecole à la une