Les courtes formations sont le choix préféré des bacheliers

Les courtes formations sont le choix préféré des bacheliers

LES FORMATIONS COURTES CONNAISSENT UN SUCCÈS CONSIDÉRABLE, AUSSI BIEN AUPRÈS DES BACHELIERS QUE LES ENTREPRISES, NOTAMMENT LES BTS (BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR) OU LES DUT (DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE). DANS CETTE CATÉGORIE, LES LICENCES PROFESSIONNELLES SÉDUISENT DE PLUS EN PLUS PAR LEUR APPROCHE PRATIQUE ET DE COURTE DURÉE.

D’une durée équivalente à 3 ans, elles viennent en réponse à des demandes spécifiques du marché de l’emploi. Les besoins qui ont donné naissance à cette formule ont été exprimés dans plusieurs secteurs d’activités.

Certaines se sont rapprochées du monde économique afin de monter des programmes répondant aux attentes des employeurs. A l’image de la licence de la Faculté de droit de Settat sur le commerce et distribution, montée avec le groupe Label’Vie pour former aux métiers de la grande distribution, la licence «tourisme, patrimoine et communication» de l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès montée avec Mc Donald’s Maroc qui vise le tourisme, le patrimoine, la communication, les langues appliquées, l’interculturalité, le droit, le management et le marketing, ou encore la licence développée par la Faculté des sciences de Casablanca (Aïn Chock), avec le syndicat des biologistes médicaux de Casablanca, formant des techniciens de laboratoire.

Nouvelles thématiques

Des cursus conçus avec des fédérations sectorielles, des stages obligatoires, parfois des formations alternées entre cours théoriques et pratique en entreprise… Il faut dire également que l’offre de filières s’est largement améliorée ces dernières années, notamment les filières sciences et techniques. Dans ces dernières, il existe plus de 200 licences professionnelles (sur les 400 répertoriées), soit plus que les filières sciences juridiques, économiques et sociales et les filières lettres, sciences humaines et arts.

Dans les universités, les langues, les technologies d’information et de communication, l’entrepreneuriat et la méthodologie de travail universitaire sont parties intégrantes de ce diplôme.

Selon Fattehallah Ghadi, vice-président chargé des affaires pédagogiques de l’Université Ibn Zohr d’Agadir, «les LP dans les domaines des BTP, la logistique, l’informatique ou encore le tourisme sont très sollicités par exemple».

Ainsi, pour la prochaine rentrée universitaire, de nouvelles licences verront le jour. Il s’agit notamment des licences «management de projets et ressources humaines» et «économie de la concurrence» de l’UAE Tétouan, la licence «sciences et technologies de laboratoire spécialité biotechnologie» de la Faculté des sciences de Ben M’sik Casablanca, la licence de «gestion des organisations de l’économie sociale et solidaire» de l’EST de Guelmim ou encore la licence «management de la chaîne et des opérations logistiques» de l’EST d’Oujda. Dans les établissements privés aussi, ces formations s’imposent de plus en plus. Elles sont complétées parfois par des DUT ou des BTS. Les spécialités, quant à elles, varient entre commerce-gestion, logistique, agro-industrie et paramédical…

Du point de vue marché du travail, le secteur bancaire attire beaucoup de lauréats, vu leur opérationnalité immédiate. Ils restent encore des références dans plusieurs secteurs (assurance, commerce..). Généralement, ils débutent en tant que cadres intermédiaires. Certains candidats préfèrent aussi entreprendre des formations courtes pour être opérationnel rapidement et pour pouvoir financer leurs études supérieures plus tard.

Source: lavieeco.com

Publié le : 22/07/2019
SUR NOTRE SITE & PROFITEZ DE NOMBREUX AVANTAGES

Formations

Comptabilité Contrôle et Audit

Master - Rabat,HEC Rabat

Ingénierie de la santé

Licence - Casablanca,ESISMP

GESTION COMMERCE

Mastère Spécialisé - Casablanca,ESG Maroc

e-Marketing et communication (BAC+5)

Master - Tanger,CAP SUP'

Licence Ingénierie de la santé

Licence - Marrakech,Université Privée de Marrakech
Afficher toutes les formations

Ecole à la une